Toute transformation de SARL requiert un rapport sur la situation de la société

,

Droit des Sociétés

Toute transformation de SARL requiert un rapport sur la situation de la société

Le ministre de la justice confirme que la transformation d’une SARL en toute autre forme de société doit être précédée d’un rapport d’un commissaire aux comptes sur la situation de la société et que ce rapport n’a pas à être déposé au greffe.

Aux termes de l’article L 223-43, al. 3 du Code de commerce, la décision de transformation d’une SARL est précédée du rapport d’un commissaire aux comptes sur la situation de la société.

Le ministre de la justice vient de confirmer que ce rapport doit être établi en cas de transformation d’une SARL en toute autre forme de société, y compris en cas de transformation en société par actions simplifiée (SAS).

L’article R 123-105, al. 3 du Code de commerce prévoit que le rapport du commissaire à la transformation, ou selon le cas du commissaire aux comptes, relatif à la transformation d’une société en société par actions est déposé au greffe du tribunal de commerce huit jours au moins avant la date de l’assemblée appelée à statuer sur la transformation ou, en cas de consultation écrite, huit jours avant la date limite prévue pour la réponse des associés.

Dans la même réponse, le ministre a indiqué que cette disposition vise le rapport sur la valeur des biens composant l’actif social et les avantages particuliers prévu à l’article L 224-3 du Code de commerce et requis « lorsqu’une société de quelque forme que ce soit qui n’a pas de commissaire aux comptes se transforme en société par actions ». A moins qu’il ne comprenne également les informations sur la valeur des biens composant l’actif social et les avantages particuliers, le rapport sur la situation de la société de l’article L 223-43 n’a pas à être déposé au greffe.

Il a aussi été jugé, à propos du rapport prévu à l’article L 225-244 du Code de commerce (rapport des commissaires aux comptes en cas de transformation d’une société anonyme et attestant que le montant des capitaux propres est au moins égal au montant du capital social), que ce rapport n’est pas déposé au greffe car l’article R 123-105, al. 3 ne le prescrit pas (Cass. com. 8-4-2008 n° 06-15.193 : RJDA 7/08 n° 817).