LAURENT ISAL MESSAGEMESSAGE DE LAURENT ISAL

,

Dear Customers, Dear Subscribers,

We want the vacation before August to thank you for your very positive feedback on our newsletters and except in emergencies, we will resume their broadcasts from 20 August.

The back tax legislation and in particular, will be difficult for companies, shareholders, investors and leaders, French and foreign.

We have of course already in place for our clients cells in which strategic considerations including the directors legal, tax and financial exchange with us on the decisions to be based on different assumptions from both the project of supplementary budget for 2012 and that of 2013.

Of course, we remain at your disposal to answer your questions based on your business lines, strategic choices in the short and medium term, for example, your highest balance sheets operations, whether in the form of restructuring, acquisitions, disposals etc …

We will also guide you on the legal and tax issues relating to the internationalization of your business and on the choices made for your company executives and their technical and fiscal consequences.

Individual shareholders also have many choices to be defined to secure their assets, whether assigned to a professional tool or simply that heritage management.

The real estate professionals and families of real estate owners are currently working on new strategies for their detentions that we analyze.

As you can see, the subjects will not fail for the year 2012 and for 2013 is happening.

The combination of almost zero growth, an increasing tax burden very sensitive, a very fragile banking, trust very degraded, global competition not fully regulated, causing a deep reflection necessary and urgent that our firm offers participate.

Equations in our thoughts, we include systematically the criterion of optimism, despite a picture not very encouraging, but it will not prevent us from finding appropriate solutions for each problem that you face and why we enjoy the challenge to help you solve them.

In anticipation of meeting you,

We wish you a restful summer.

Lawrence Isal

Chers Clients, Chers Abonnés,

Nous tenons avant les vacances du mois d’août à vous remercier de vos retours très positifs sur nos newsletters et sauf urgence, nous reprendrons leurs diffusions à partir du 20 août prochain.

La rentrée législative et en particulier fiscale, va être difficile pour les entreprises, les actionnaires, les investisseurs et les dirigeants,  Français et étrangers.

Nous avons bien entendu d’ores et déjà mis en place pour nos clients des cellules de réflexions stratégiques dans lesquelles notamment, les directeurs juridiques, fiscaux et financiers échangent avec nous sur les décisions à prendre en fonction des différentes hypothèses issues à la fois du projet de loi de finances rectificative pour 2012 et pour celui de 2013.

Bien entendu,  nous restons à votre écoute pour répondre à vos interrogations en fonction de vos secteurs d’activités, des choix stratégiques à court et moyen terme sur par exemple, vos opérations de hauts de bilans, qu’elles prennent la forme de restructurations, d’acquisitions, de cessions etc…

Nous saurons vous orienter également sur les questions juridiques et fiscales relatives à l’internationalisation de vos activités et sur les choix à opérer pour vos dirigeants de sociétés et leurs  conséquences techniques et fiscales.

Les actionnaires personnes physiques ont également de nombreux choix à définir pour sécuriser leur patrimoine, qu’il soit affecté à un outil professionnel ou à celui simplement de gestion patrimonial.

Les professionnels de l’immobilier et les familles propriétaires d’actifs immobiliers se penchent actuellement sur de nouvelles stratégies de détentions que nous leur analysons.

Les moyennes et grandes fortunes se posent de nombreuses questions notamment sur l’ISF et sur les modalités de transmissions de tout ou partie de leur patrimoine.

Comme vous pouvez le constater, les sujets ne manqueront pas pour cette année 2012 et pour l’année 2013 qui arrive.

La conjonction d’une croissance quasi nulle, d’une pression fiscale en augmentation très sensible, un monde bancaire très fragile, une confiance très dégradée, une concurrence mondiale non totalement régulée, provoquent une nécessaire réflexion approfondie et urgente auxquelles notre cabinet vous propose de participer.

Dans nos équations de réflexions, nous y incluons systématiquement le critère de l’optimisme, malgré un tableau pas très encourageant, mais cela ne va pas nous empêcher de trouver des solutions adaptées pour chacune des problématiques auxquelles vous êtes confrontés et pour lesquelles nous relevons le défit de vous aider à les régler.

Dans l’attente de vous rencontrer,

Nous vous souhaitons de passer un été réparateur.

Laurent Isal

Avocat associé